8. Bâtiments et infrastructures

Quand on souhaite illustrer la présentation d’une université, on utilise le plus souvent une photo de son campus ou de ses bâtiments. C’est dire à quel point les bâtiments font partie de l’image de marque d’une institution. Les bâtiments ne sont pas la seule infrastructure nécessaire au fonctionnement d’une université. Il faut au moins y ajouter leur équipement, l’environnement numérique et de communication, et tout ce qui est spécifique à l’enseignement et à la recherche, en particulier les équipements lourds et les locaux pour les abriter.

Tout cela représente des investissements substantiels, ainsi qu’une gestion et une planification qui doivent se développer en symbiose avec la vision et les objectifs universitaires. La politique immobilière de l’Institution et l’organisation de la gestion de ses infrastructures méritent donc toute notre attention.

Politique immobilière

Le parc immobilier de l’Université est en bonne partie vieillissant. Aussi des investissements importants sont indispensables ne fût-ce que pour le maintenir en état. Un inventaire des besoins a été réalisé et des investissements proposés. Par contre, il manque une analyse de l’évolution de nos besoins, par rapport à nos étudiants et notre personnel. Cette analyse doit non seulement être quantitative, mais aussi qualitative tenant compte d’aspects comme le bien-être, la convivialité, l’évolution des techniques d’enseignement et des besoins en infrastructures de recherche. Nos bâtiments doivent également refléter notre vision de l’Université et nos objectifs en matière de durabilité et d’efficience énergétique.

Un plan ambitieux recadrant nos investissements dans cette perspective doit être établi.

Ce plan servira à :

  • fixer une ligne budgétaire en envisageant des partenariats financiers ou des emprunts, par exemple auprès de la Banque Européenne d’Investissement,
  • prioriser les investissements en les inscrivant dans une vision globale « durable » et écoresponsable,
  • permettre au travers de quelques investissements remarquables l’ouverture de l’Université à des réseaux d’infrastructures européens.

Nos bâtiments et infrastructures doivent devenir un outil de promotion de l’Université vis-à-vis de nos futurs étudiants, de nos futurs chercheurs, de l’ensemble de nos partenaires.

Organisation et gestion

La gestion des priorités et des réalisations en matière de travaux d’infrastructures est actuellement peu explicite et plus souvent le résultat d’accords informels que de décisions motivées. Une meilleure coordination en la matière est indispensable. J’ai décidé que l’importance du problème et des montants en jeu justifiait largement un vice-rectorat dédié à la politique immobilière et des infrastructures.