12. Université et CHU

Aucune entité externe n’est aussi proche de l’Université que le CHU. Il est le partenaire de toute la Faculté de Médecine pour l’enseignement et la recherche cliniques. Une stratégie convergente des « affaires hospitalières » de  l’Université et de son hôpital académique est donc indispensable. Cette stratégie doit viser la reconnaissance du rôle spécifique des hôpitaux académiques en matière de recherche fondamentale et appliquée à la clinique. Elle doit également promouvoir l’innovation en matière de diagnostic et de thérapeutique personnalisés, ce qui permettra de stimuler l’évolution des compétences intellectuelles et technologiques dans le domaine de la santé.

Les hôpitaux académiques sont, en raison de leurs missions, soumis à une double contrainte : assurer le développement de l’innovation et de la formation tout en participant à la rationalisation du déploiement des centres hospitaliers au niveau d’une région, conformément aux exigences du Ministère de la Santé Publique en matière de « réseaux de soins hospitaliers cliniques ». Une synergie efficace entre la Faculté de Médecine, l’Université et le CHU est donc indispensable pour la médecine forte attendue par les patients, les étudiants et les pouvoirs publics.

La convergence entre le secteur médical de l’Université et le CHU doit se traduire par quatre actions déterminantes concernant les plateformes technologiques, le Clinical Trial Center, le pôle santé et le centre de simulation numérique.

Une politique globale pour le déploiement des plateformes de haute technologie permettra d’optimiser l’acquisition, l’utilisation et le développement de ressources techniques universitaires remarquables en tenant compte de l’expertise et du savoir-faire acquis dans les domaines de spécialisation des services cliniques et des plateformes technologiques hospitalières correspondantes. En particulier, une concertation doit être conduite entre la politique d’investissement du CHU et celle développée par l’Université dans le cadre du « plan national d’investissement » récemment lancé. Ceci concerne notamment le centre intégré de recherche préclinique, celui du médicament, et les centres de recherche interdisciplinaires.

Une réflexion sur un Clinical Trial Center (CTC) a été menée dans  le cadre du plan stratégique CAP 2020 du CHU, afin de promouvoir à la fois la recherche clinique subsidiée au CHU de Liège mais aussi la mise en place de structures assistant la recherche hospitalo-universitaire. Actuellement en cours d’implémentation, ce Centre s’inscrit parfaitement dans le cadre des liens forts qui unissent déjà la Faculté de Médecine et le CHU, tant au niveau des UR mixtes ou hospitalo-universitaires qu’au travers de la Fondation Léon Fredericq. En effet, celle-ci génère des rentrées financières tant pour la recherche fondamentale biomédicale que pour la recherche clinique ou encore pour le bien-être des patients.

Dès 2014, l’Institution a décidé de mettre en place des pôles afin de stimuler les interactions entre laboratoires universitaires et des partenaires privés dans des domaines phares. En partenariat avec le CHU, l’Université déploie un pôle santé qui s’articule autour de quatre axes principaux : l’oncologie, les neurosciences, les maladies cardio-vasculaires et les maladies inflammatoires. Ces axes orientent l’activité de la plateforme, « B2H » (Bridge to Health, associant l’Université de Liège, le CHU et Meusinvest) dont le rôle est de promouvoir la recherche clinique appliquée du CTC et le transfert des innovations vers le monde industriel bio-technologique régional et international.

La simulation numérique est un outil puissant pour améliorer le savoir-faire dans de nombreux domaines, en particulier la gestion de situations de crise ou d’urgence dans le cadre de la médecine. La formation par la simulation représente de ce fait un argument d’attractivité des établissements de soins et des Facultés de Médecine, offrant une formation de qualité dans un environnement dénué de tout risque. Actuellement, le centre de simulation n’existe que dans une configuration distribuée regroupant un ensemble de plateformes du CHU et de la Faculté de Médecine. L’objectif commun, hospitalier et universitaire, est la création d’une Unité centralisée de simulation numérique et de réalité virtuelle multimodale sur le site du Val Benoit.