Une « Vie Étudiante » encore plus « participative », osons-la! (par R. Cloots)

Dans un projet pour l’Université que nous voulons « participatif », il importe d’établir des lieux d’échange et de concertation où chacun puisse s’exprimer, de nouer des liens privilégiés avec l’ensemble des acteurs, et en particulier avec les étudiants.

Il existe à l’Université de Liège depuis 2010 « Le Conseil de la Vie Étudiante ». Ce conseil, qui se réunit au moins 4 fois l’an, traite de toutes les questions qui concernent le quotidien des étudiants. Il doit élaborer une politique concertée qui fera l’objet d’un plan d’actions en faveur des étudiants, mises en œuvre après approbation par le conseil d’administration. Il est traditionnellement présidé par le Premier Vice-Recteur et est constitué paritairement de représentants de l’Institution et des étudiants. Cette initiative est à saluer! Nous voulons cependant faire plus, et différemment.

En confiant cette matière de la « Vie Étudiante » à un Vice-Recteur spécifique, nous voulons amplifier les relations collaboratives qui existent entre les étudiants et l’Institution. Nous voulons qu’un débat approfondi et une réelle dynamique collective s’installent, et que des matières comme l’orientation dans les études, le logement, le transport, la vie socio-culturelle, la participation citoyenne, la possibilité d’effectuer des études à l’étranger… soient discutées au regard d’une part des difficultés rencontrées aujourd’hui et, d’autre part, des aspirations étudiantes.

C’est un domaine où tous les avis doivent compter ! Cela nécessite des phases d’échange et de concertation où toute la communauté étudiante doit se sentir concernée. Nous voulons des projets qui font sens ! La Vie Étudiante ne doit pas être l’apanage de quelques élu(e)s. Elle doit être au centre du projet pour l’Université ; les programmes d’enseignement, la politique immobilière, le décret paysage touchent le quotidien des étudiants. Faut-il rappeler que la Vie Étudiante est l’un des moteurs d’attractivité de l’Institution ? C’est aussi l’un des facteurs d’intégration des étudiants venus d’horizons divers. C’est sans aucun doute un facteur de réussite du projet pour l’Université que tous, Ensemble, nous voulons mettre en œuvre.

Rudi CLOOTS